L’idée aujourd’hui bien présente qui consiste à penser que le robot remplacera nos emplois est aussi ancienne que la notion d’IA elle-même.